Prochain concert de la saison des Inter’Vals

 In Non classé

Nous avons le plaisir de vous annoncer notre prochain concert de la saison 2022-23 des Inter’Vals :

Madou Sidiki Diabate, à la kora, et Lansiné Kouyaté ,au balafon, interprèteront le répertoire mandingue à la salle des fêtes de la Maison de Pays de Champagne en Valromey à 18h le 2 octobre.

Les deux maitres qui se connaissent bien, se sont retrouvés durant la création du Vol du Boli, en 2020 orchestré par le réalisateur Abderrahmane Sissako et Damon Albarn au Théatre du Chatelet. L’occasion rêvée pour les deux « Djely » de se retrouver sur scène et de nous interpreter comme personne le répertoire mandingue à la Kora et au Balafon. Madou « Sidiki » Diabaté de Bamako, maitre absolu de la Kora, frère de Toumani Diabaté, mari de la star malienne, la chanteuse Saf Diabaté, est le complice de route depuis dix ans de Salif Keita qui ne tarit pas d’éloge sur le « monstre sacré » de la Kora. Lansiné Kouyaté, maestro du balafon, malien installé depuis de nombreuses années à Paris, est aussi connu et apprécié pour son travail avec le label No Format, comme le projet précurseur afrobeat : Kouyaté et Neerman.

En attendant de vous voir nombreux à ce concert, vous pouvez aller les écouter :

Madou Sidiki Diabaté : https://www.youtube.com/watch?v=HmikslX4iJU

Lansiné Kouyaté : https://www.youtube.com/watch?v=LNZognNSZ7o&list=RDEMHj4T0HyBsq4VXFyi_n2Ovg&start_radio=1


Bios :

Madou Sidiki Diabate

Madou Sidiki Diabaté, plus connu sous le nom de Madou, est djeli (griot), terme mandingue qui désigne ceux qui transmettent oralement, de génération en génération, l’histoire et la culture, musiciens et orateurs de père en fils.
Pour lui, la kora est un don fait à sa famille, jouer est naturel et l’on sent dans sa musique la force de la tradition et l’ingéniosité créative contemporaine.

Il est le fils de Sidiki Diabaté(le roi de la kora), célébre musicien gambien immigré au Mali avant l’Indépendance, qui enregistre en 1971 le premier album de kora solo de l’histoire de la musique, Ancient Strings, et de Mariam Kouyaté, grande griotte malienne, l’une des premières chanteuses africaines inscrite à la Sacem (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique en France) !
Il est également le jeune frère de Toumani Diabaté(Grammy Awards 06)

Aujourd’hui Madou est un joueur de kora ancré dans la tradition et il joue toujours beaucoup pour les mariages et les baptèmes de Bamako. Mais son parcours l’amène aussi vers des créations originales et inédites. Ainsi il collabore avec des artistes tel que Cheick Tidiane Seck, Dee Dee Bridgewater, Alex Wilson, Ras Mickeal, Paco Sery, Jean Philippe Rykiel,Daniel Moreno,Mike Del Ferro,Will Calhoun,Tiken Jah Fakoly,Jean Lamoot,Josette Martial, Shuba Mugdal, Juliet Robert, Davide Giovannini , Vincent Dumestre(Poème Harmonique), Abdalah & Le groupe Oudaden (Maroc) Camel Zekri(Algerie-France)

Lansiné Kouyaté

Plus jeune fils de la fameuse griotte malienne, Siramori Diabaté, Lansiné est né dans la tradition des griots de Kela. Ce groupe de griots est particulièrement considéré pour ses récits de l’épopée de Sundjata. Sa mère reste encore aujourd’hui pour beaucoup de Maliens une des plus grandes jelimusow (griottes) qui a ouvert la voie aux chanteuses maliennes modernes. Lansiné apprend le balafon dès son plus jeune âge avec son père, Nankoman Kouyaté. Encore trop petit pour faire partie de grandes formations musicales du pays, il participe aux cérémonies locales de sa région dans le cercle de Kangaba, à environ 100km de Bamako. À l’âge de 12 ans il est sélectionné par concours national (« la Biennale ») pour rejoindre le prestigieux « Ensemble instrumental national du Mali ». Il y rencontre Ballaké Cissoko, Baba Sissoko et d’autres artistes. En 1984, Lansiné franchit pour la première fois la frontière du Mali pour une première tournée musicale en France. Il s’y installe définitivement à partir de 1989 pour jouer au sein du groupe de son oncle Kassé Mady Diabaté. Dans les années 90 Lansiné accompagne Salif Keita pendant six ans dans le monde entier. Depuis il a tourné avec de nombreux artistes : Mory Kanté, Baaba Maal, Moriba Koita, Manu Dibango, Positive Black Soul, Sekouba Bambino, Hank Jones, Jean-Jacques Avenel, Cheick Tidiane Seck, etc. Il découvre le jazz et la composition moderne mais aussi le théâtre et d’autres formations expérimentales. Il participe actuellement à la tournée mondiale de Dee Dee Bridgewater. À côté de cette carrière musicale mouvementée et bien remplie, Lansiné a toujours cherché à développer son propre projet musical. Depuis 2005 il a monté avec son ami vibraphoniste, David Neerman, sa propre formation. Après de nombreux concerts dans la région parisienne, leur premier CD, longuement attendu, est sorti en septembre 2008 chez Universal – No format.

Recent Posts