Thomas Dobler

 In concerts

thomas dobler

C’est dans une ambiance spéciale, avec des lumières tamisées autour des musiciens et des tapis à leurs pieds pour les enfants que plus de 150 personnes ont assisté à ce concert qui a enchanté l’audience : “Merveilleux !” s’est exclamé un membre de l’assistance après les applaudissements, entre 2 morceaux. Aussi, la salle a réclamé aux musiciens de nombreux bis, et s’est mise debout avec enthousiasme pour clamer bravos et mercis.

Thomas Dobler et ses partenaires, Adam Taubitz et Daniel Pezzotti ont fait faire  aux auditeurs, ce 30 janvier 2016, un tour de l’Europe à travers ses musiques baroques magistralement revisitées par les musiciens. Ce sont des oeuvres de Bach, Purcell, Haendel, à l’architecture harmonique et la construction mélodique qui ont bercé nombre d’entre nous, nous entraînant par des méandres subtils vers des standards du jazz, des accents latinos, voyage fantastique d’un rêve à une comptine chuchotée, d’une berceuse à un tourbillon enflammé.

Merveilleux concert où les instruments dialoguent et se donnent la parole, se renvoient les éloges à la manière des artistes de jazz par des soli : résonances envoûtantes du vibraphone, métamorphoses du violoncelle d’une contrebasse à la voix et la percussion, chant tour à tour discret ou vibrant du violon…
Merveilleux concert, où la musique, grâce à des musiciens accomplis et éclectiques, nous montre la voie de l’intégration, d’une harmonie possible et féconde, à travers le temps et les cultures.
Ce soir-là, une fois encore, la musique a prouvé qu’elle est vivante, plurielle, et d’autant plus vivante que plurielle…

Recommended Posts

Leave a Comment